ASBL Le Traversier

Service d'accompagnement

Mission socio-éducative (SASE)

Objectifs

L'intervention dans le milieu de vie vise principalement :

L'accompagnement du jeune en logement autonome vise :

Population

33 filles ou garçons de 0-18 ans avec la possibilité de poursuivre un accompagnement jusqu'à 20 ans à la demande du jeune et l'accord su SAJ.

ASBL Le Traversier

Concrètement...

Un rdv d'officialisation en présence du conseiller du SAJ ou du directeur du SPJ, du jeune, sa famille et l'avocat du jeune, formalise la prise en charge (3 jeunes vivants sous le même toit = 1 dossier). Le mandat est fixé pour une durée de 6 mois renouvelable 3x (voir plus sur dérogation introduite par le mandant auprès de la DGAJ)
Dans les jours qui suivent l'accord de prise en charge, le responsable éducative de l'équipe et le duo d'intervenants chargés du suivi rencontrent le jeune et sa famille afin d'établir un premier contact et de présenter, au travers d'une "charte de collaboration positive", les droits et devoirs de chacun. Une signature d'accord de chacun marque l'engagement réciproque.
Pendant 3 mois, à raison de minimum 1x/semaine, les intervenants recontrent les bénéficiaires de l'aide ainsi que l'ensemble du réseau tant familial que professionnel, dans le respect de notre code de déontologie et du secret professionnel partagé. Chaque contact est de préférence réalisé en présence du jeune et/ou "famille" ou est renvoyé à ces derniers dans un souci de partage et de transparence. Nous établissons ainsi un travail de création de lien de confiance utile pour réfléchir et construire ensemble le projet éducatif du jeune en laissant les bénéficiaires acteurs de leur projet.
En fin de 3ème mois, nous établissons un rapport destiné au mandant qui reprend globalement l'ensemble du travail réalisé durant cette période d'exploration. Il propose des pistes pour le jeune au travers de conclusions et de propositions. Par une lecture réalisée par le service, le jeune et sa famille sont invités à prendre connaissance de ce rapport et de faire des remarques écrites qui seront données au mandant avant le "RDV bilan". Ce bilan se veut donc un échange constructif où les bénéficiaires restent acteurs de leur projet.
A la fin du premier mandat (6 mois), un bilan, toujours précédé d'un rapport lu et soumis aux remarques du jeune et de la famille, est réalisé chez le mandant afin d'échanger sur l'évolution de la situation, et de permettre au mandant de décider de la pertinence du maintien de notre outil ou d'arrêter le travail du SASE.