ASBL Le Traversier

Service d'accompagnement

Notre histoire

En 1999, la Ministre de l'Aide à la Jeunesse (Madame Maréchal) donnait l'opportunité aux services résidentiels (actuels SRG - Service d'hébergements) de se redéfinir en service extra-muros. Ainsi, de nombreux pouvoirs organisateurs ont fait le choix de s'orienter vers des Services d'Aide et d'Intervention Educative.

2001

Dans le cadre de la réforme initiée par le Ministre de tutelle encourageant la réorientation des services résidentiels, avec l'accord du pouvoir organisateur de l’équipe éducative de la Fondation Joseph Denamur qui a évalué la pertinence du maintien du projet pédagogique résidentiel en adéquation avec les attentes des jeunes, de leur famille et du décret 91. C’est la formule d’un SAIE, actuellement SA, qui nous est apparue la plus appropriée à la philosophie de notre travail en totale adéquation avec le décret de l’aide à la jeunesse. De février à juin, le projet pédagogique est élaboré par l’équipe du service résidentiel de la Fondation Joseph Denamur. Le projet du Traversier, futur SAIE, a reçu l’approbation de son Pouvoir Organisateur.

2002

En juin le projet de SAIE passe pour la première fois en Commission d’Agrément, mais celle-ci rend un avis de conformité défavorable: les statuts de la FJD doivent être actualisés. Néanmoins, le Pouvoir Organisateur décide de mettre en place, dans le cadre « résidentiel » deux SAIE : Le Sampan à Namur et le Traversier à Nivelles, ce dernier pour 24 prises en charge. Le service s’installe à Nivelles, rue du Cheval Godet, et Mme Kathleen Van Heyste est nommée coordinatrice.

ASBL Le Traversier

2003

Le 6 janvier, le Traversier s'installe à Nivelles, rue Cheval Godet. Une longue expérience de travail sur la province du Brabant Wallon et l’absence d’un SAIE sur l’arrondissement judiciaire de Nivelles ont motivé ce choix d'installation. Le service est inauguré le 21 mars et se lance alors dans 18 mois de travail effectif avec un taux d’occupation à plus de 100%.

2004

Le 27 mai, 2e passage à la Commission d’Agrément, avec des avis favorables cette fois-ci. En juillet, la Ministre Maréchal suit l'avis de cette commission et le SAIE est officiellement agréé au 1er octobre 2004.

2006

Le 2 mai, Mme Van Heyste, nommée entretemps directrice, fonde l’ASBL Le Traversier et un nouveau conseil d'administration est mis en place. Au mois d'octobre, le Traversier quitte ses locaux de la rue Cheval Godet pour s'installer, toujours à Nivelles, dans la rue Emile Vandervelde 68.

2007

Au 1er janvier, le passage en ASBL paraît au moniteur. A partir du 1er juin, il est agréé pour la prise en charge de 3 situations post-IPPJ

2009

En septembre, le Traversier, qui a besoin de plus d'espace, déménage à nouveau: il quitte Nivelles pour s'installer à Lillois-Witterzée.

2012

En mai, le Traversier accroît sa visibilité avec la publication de son site internet. Au mois de juin, l’équipe du SIIF Intensif de Wavre est intégrée à celle du Traversier pour devenir la Mission d'Intervention Intensif en Famille (MIIF).

2014

La MIIF a obtenu une aide financière de l'opération « Viva For Life », toujours en cours aujourd'hui, pour l'engagement d'un temps plein supplémentaire afin de pouvoir assurer des prises en charges au delà des 30km

2018

En janvier, le ministre de tutelle M. Madrane apporte des modifications progressistes au décret de 1991. Le 18 janvier, le décret portant le code de la prévention, de l'aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse est mis en oeuvre. De nouveaux arrêtés, arrêtés cadres et arrêtés spécifiques sont d'application. Le SAIE devient le Service d'Accompagnement (SA)

En juillet, l'ASBL devient propriétaire d'un immeuble fonctionnel pour une désormais grande équipe constituée de +/- 20 travailleurs (15,75 équivalent temps plein). Fin août, l'équipe déménage dans son nouvel immeuble au 129 Grand'Route, toujours à Lillois.

2020

Le 1er janvier, Madame Van Heyste, Directrice et fondatrice du service part à la pension et Monsieur Schulte est nommé Directeur.

ASBL Le Traversier